L'entreprise

La Redoute, c’est plus qu’un métier. C’est une passion. Une histoire de générations. La Redoute accompagne les clientes dans leurs choix de mode et dans l’élaboration de leur propre style. Pour toutes les femmes qui veulent exprimer leur personnalité à travers les vêtements qu’elles portent, pour toujours plus de liberté et d'authenticité, inspirée de la parisienne chic et naturelle.
Oh la mode !

La saga...

...de la rencontre d'une famille, les Pollet, et d'une région, le Nord de la France, est née une filature de laine qui, au final du temps, est devenue la championne de la vente à distance. Portrait d'une saga très mode.

LA REDOUTE, DEPUIS 1837

Roubaix, 1837. Cette année-là s’écrit la première page de l’extraordinaire aventure de La Redoute. Joseph Pollet, issu d’une lignée rurale, s’installe dans la capitale lainière avec femme et enfants. L’enfant de laboureurs, déjà fabricant de tissus, ouvre la première filature de laine peignée. Il invente des procédés, collectionne les prix. On dit qu’il concilie “variété, bon goût, bas prix”. Ne reconnaît-on pas les vertus de l’entreprise 170 ans plus tard ?

LA DYNASTIE DES POLLET

Son fils, Charles, reprend le flambeau. En 1873, il monte une filature, construit une usine sur un terrain qui donne à la fois rue de Blanchemaille et... rue de La Redoute. D’où vient ce nom ? Un petit bastion (une redoute) qui défendait le château de Roubaix. Ou bien une salle de spectacles baptisée redoute (de l’italien“Ridutto”). On se gardera de trancher.

UN PREMIER CATALOGUE

Il voit le jour en 1928. Délivré gratuitement sur simple demande, il répond aux besoins des 600 000 clientes que les filatures de La Redoute enregistrent. Un petit format, 16 pages, une quarantaine d’articles, rien que du tricot.
La Redoute, une histoire de modes

Loin des diktats, La Redoute a toujours accompagné les femmes pour leur permettre d'ëtre en accord avec elles-mêmes et avec leur temps.
Chronologie d'une histoire de modes destinée à toutes les femmes.

1960-1970 : Les années yéyé

La Redoute fait porter ses modèles aux vedettes de la chanson : Sylvie Vartan, France Gall, Johnny Halliday...

1970-1980 : Les années TV

Le catalogue de La Redoute est désormais entièrement en photos et en couleurs. Du sous-pull au pantalon pattes d’éph’ en passant par la robe chasuble à imprimé coloré, les désirs des clientes sont exaucés.

1980-1990 : Les années créateurs

La Redoute, toujours à l’affût de la tendance, lance une invitation aux créateurs. à partir de 1985, les silhouettes de Popy Moreni, Jean-Paul Gaultier, Marithé et François Girbaud rejoignent les pages du catalogue.

1990-2000 : Les années couture

La Redoute prend le parti de la couture. De Karl Lagerfeld à Yves Saint Laurent en passant par Viktor & Rolf. Haute couture et petits prix : qui dit mieux ?

2000 : Les années ambassadrices de style

à La Redoute on aime l’être, pas le paraître. Ses ambassadrices lui ressemblent. Elles sont complices, partageuses, de tous âges et de tous styles : Emmanuelle Béart, Vanessa Paradis, Laetitia Casta, Jane Birkin, Françoise Hardy...
La Redoute modes et styles de vie

L'esprit de la marque

La femme d’à côté, fraîche et sympathique, positive et vivante. La femme qui aime la mode sans être une fashionista. La femme décontractée, qui ne se prend pas la tête, avec qui on aime bien bavarder. La femme unique, à la fois libérée et accessible, dynamique et entreprenante, qui a de la personnalité, qui ose et ne s’en cache pas, qui a confiance en elle...

La Redoute incarne cette femme pétillante et vivante qu’elle accompagne dans ses choix de mode pour l’aider à façonner son style, inspiré d’une parisienne chic, mais naturelle !

Les marques propres

Mademoiselle R : une ligne aux notes poétiques et esthétiques. Une garde-robe féminine aux allures rétro actualisées de matières et de couleurs contemporaines.
Soft Grey : une collection “urban casual”, des looks modernes et différenciés pour tous les jours.
Laura Clément : une collection chic, féminine, sophistiquée et dans l’air du temps.